Syndrome des jambes sans repos : diagnostic et sévérité

/Syndrome des jambes sans repos : diagnostic et sévérité
Syndrome des jambes sans repos : diagnostic et sévérité 2018-06-06T15:28:10+00:00

Syndrome des jambes sans repos :
diagnostic et sévérité

Le SJSR, définition et ne pas confondre avec… | Page 1
Diagnotic et sévérité du SJSR | Page 2
Les traitements du SJSR | Page 3
Le SJSR chez les enfants | Page 4
Les groupes de soutien pour le syndrome des jambes sans repos

Comment diagnostique-t-on le syndrome de jambes sans repos ?

751196_41747390Un enregistrement du sommeil complet (polysomnographie) peut mettre en évidence que la personne agite ses jambes durant la nuit, mais pas toujours. En raison de l’association fréquente de la carence en fer avec le SJSR, il s’avère important de mesurer le niveau de ferritine pour tout patient présentant des symptômes modérés à graves, une exacerbation récente des symptômes ou encore des facteurs de risques associés à de faibles niveaux de fer.

C’est surtout en décrivant vos symptômes à votre médecin qu’il pourra déterminer un diagnostic. Entre autre, il se basera sur les critères diagnostic suivants : Une envie compulsive de bouger les jambes / les bras, généralement accompagnée d’une sensation douloureuse ; cette envie survient au repos, est soulagée par l’activité et survient surtout le soir ou la nuit.

Ce que vous pouvez ressentir…voici quelques phrases couramment utilisées pour décrire les sensations de SJSR :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA– J’ai tout simplement envie de bouger
– J’ai comme l’impression d’avoir de l’eau qui glisse sous la surface de ma peau
– C’est douloureux dans les jambes
– Ça brûle et ça fait mal
– J’ai des impatiences dans les jambes
– J’ai des sensations de fourmillements, de picotement au niveau des jambes
– J’ai comme l’impression d’avoir des insectes à l’intérieur de mes muscles
– J’ai des sensations de courant électrique au niveau de mes jambes / de mes bras.

Qui est concerné par ce syndrome des jambes sans repos ?

1391608_21421428Le SJSR touche de 5 % à 10 % des adultes, et principalement les populations d’origine européenne. Un tiers de ces personnes souffrent de symptômes suffisamment graves pour obtenir des soins médicaux. La région du Lac-St-Jean au Québec semble avoir un bassin de population important souffrant de SJSR.

Il semblerai également que les femmes sont plus susceptibles de souffrir du SJSR.

SJSR et grossesse

Le SJSR se manifeste ou augmente fréquemment au cours de la grossesse, généralement au cours de dernier trimestre, et disparaissent avec la fin de la grossesse. Mais parfois cela ne disparaît pas. La cause de l’augmentation de l’incidence du SJSR au cours de la grossesse demeure incertaine. Une première grossesse auparavant est un facteur de risque plus important pour développer un SJSR plus tard, mais on ignore si les femmes qui souffrent du SJSR au cours de leur grossesse présentent plus de chance d’avoir un SJSR après leur grossesse. Il y a peu d’information sur l’impact de certains médicaments qui pourraient soulager les femmes enceinte de leur syndrome de jambes sans repos, ce qui rend leur traitement plus difficile. Les femmes enceintes présentent souvent une carence en fer et la supplémentation peut parfois être bénéfique.

Comment évolue de syndrome ?

1000622_18311355L’évolution varie considérablement d’une personne à l’autre, mais de manière générale, le syndrome des jambes sans repos s’avère chronique et progressif chez la plupart des personnes. Le début des symptômes chez les patients de moins de 30 ans aura tendance à être plus insidieux et il est possible que le SJSR, dans ces cas, ne devienne source de complication que plus tard. Lorsque ce sont des patients de 50 ans ou plus qui présentent un SJSR, les symptômes feront leur apparence de façon plus soudaine, Chez certains patients, le SJSR peut se présenter de manière intermittente et peut se retrouver en rémission spontanée pour plusieurs années.

Malheureusement, pour les cas les plus sévères les personnes souffrant de SJSR vont également souffrir de  troubles du sommeil. Un personnes peut ainsi cumuler en moyenne moins de 5 heures de sommeil par nuit et souffrira donc de manque de sommeil chronique. Ce manque de sommeil chronique peut à son tour déboucher sur une série de troubles qu’il faut prendre au sérieux : dépression, anxiété, troubles cardiaques, diabète etc.

Niveau de sévérité de la maladie

La première étape consiste à déterminer la fréquence et la gravité des symptômes du SJSR. On peut répartir les personnes selon trois catégories, qui représentent des niveaux croissants de sévérité de la maladie.

Le SJSR intermittent est suffisamment incommodant, lorsque présent, pour justifier un traitement, mais ne se manifeste pas assez fréquemment pour justifier un traitement quotidien.

Le SJSR quotidien se présente selon une fréquence et un niveau de sévérité suffisant pour exiger un traitement quotidien, généralement un  agoniste de la dopamine*.

Le SJSR réfractaire est un syndrome quotidien traité avec ou moins un agoniste de la dopamine*, selon les doses recommandées, mais :
– Soit on obtient aucune réponse satisfaisante au traitement.
– Soit la réponse au traitement est devenue de moins en moins satisfaisante avec le temps, en dépit de l’augmentation de la dose.
– Soit le traitement a des effets secondaires intolérables.
– Soit il est impossible d’augmenter la dose des agonistes de la dopamine.

Le SJSR, définition et ne pas confondre avec… | Page 1
Diagnotic et sévérité du SJSR | Page 2
Les traitements du SJSR | Page 3
Le SJSR chez les enfants | Page 4
Les groupes de soutien pour le syndrome des jambes sans repos

check_book_dons

Contactez-nous pour obtenir la brochure

La Fondation Sommeil a en sa possession une brochure médicale très complète sur le syndrome des jambes sans repos, produit par RLS Foundation (brochure en français). Si vous voulez recevoir une copie de cette brochure téléphonez-nous ou remplissez ce formulaire.

Bouton accueil - groupes de soutien

Fondation Sommeil offre des groupes de soutien pour les personnes souffrant du syndrome des jambes sans repos. Allez voir le calendrier pour connaître les prochaines dates.

Bouton accueil - obtenir du soutien Fondation Sommeil est là pour vous soutenir, vous informer et vous référer vers les ressources de soins adéquat. N’hésitez pas à nous joindre : 514 522-3901
Bouton accueil - accedez aux soins Vous voulez savoir comment obtenir des soins et par quelle étape commencer. Allez à Accéder aux soins