Échelle de somnolence

Échelle de somnolence 2016-12-07T14:48:08+00:00

Souffrez-vous de troubles du sommeil ?
Échelle de Somnolence d’Epworth

Johns MW (Sleep 1991; 14:540-5) «A new method for measuring day time sleepiness : The Epworth Sleepiness Scale. Sleep».

La somnolence est la propension plus ou moins irrésistible à s’endormir si l’on n’est pas stimulé. (NB. : Ce sentiment est très distinct de la sensation de fatigue qui parfois oblige à se reposer).

Ce questionnaire est généralement utilisé par les médecins lorsqu’ils cherchent à déterminer si vous souffrez d’un trouble du sommeil (notamment l’apnée du sommeil) ou pour déterminer le niveau de gravité de votre trouble du sommeil. Il doit être généralement complété par un examen du sommeil (polygraphie ou polysomnographie).

Votre niveau de somnolence détermine si vous avez un sommeil satisfaisant et que vous récupérez correctement ou pas durant la nuit. En étant très somnolent, cela signifie que votre sommeil n’est pas de bonne qualité ou pas suffisant (en quantité).

152345_5643La somnolence se définit comme « un état intermédiaire entre la veille et le sommeil caractérisé par une tendance irrésistible à l’assoupissement si la personne n’est pas stimulée ». En pratique, c’est ce que l’on ressent lorsqu’on a véritablement besoin de dormir.
Il devient alors de plus un plus difficile de rester éveillé et seul le sommeil permet de répondre efficacement à cette sensation en restaurant durablement la vigilance (qui est donc l’exact contraire de la somnolence).

La fatigue est une sensation d’affaiblissement physique ou moral qui survient à la suite d’un effort soutenu. Seul le repos permet de répondre efficacement à ce besoin en restaurant un bon niveau de forme et de performance (qui est donc le contraire de la fatigue). 
La fatigue nerveuse, par exemple, se manifeste par une baisse de l’attention et de la concentration qui survient toutes les deux heures. C’est à l’origine du rythme des récréations à l’école, et de la distance entre deux aires de repos sur l’autoroute…).


PASSER LE TEST 

Vous arrive-t-il de somnoler ou de vous endormir (dans la journée) dans les situations suivantes :
Même si vous ne vous êtes pas trouvé récemment dans l’une de ces situations, essayez d’imaginer comment vous réagiriez et quelles seraient vos chances d’assoupissement.

Pendant que vous êtes occupé à lire un document :

Devant la télévision ou au cinéma :

Assis inactif dans un lieu public (salle d'attente, théâtre, cours, congrès, etc.) :

Passager, depuis au moins une heure sans interruptions, d'une voiture ou d'un transport en commun (train, bus, avion, métro, etc.) :

Allongé pour une sieste, lorsque les circonstances le permettent :

En position assise au cours d'une conversation (ou au téléphone) avec un proche :

Tranquillement assis à table à la fin d'un repas sans alcool :

Au volant d'une voiture immobilisée depuis quelques minutes dans un embouteillage :

INTERPRÉTEZ LES RÉSULTATS : 

Total (de 0 à 24) :

– En dessous de 8 : vous n’avez pas de dette de sommeil.
– De 9 à 14 : vous avez un déficit de sommeil, revoyez vos habitudes.
– Si le total est supérieur à 15 : vous présentez des signes de somnolence diurne excessive. Consultez votre médecin pour déterminer si vous êtes atteint d’un trouble du sommeil. Si non, pensez à changer vos habitudes.

NB. : Ce questionnaire aide à mesurer votre niveau général de somnolence, il n’établit pas un diagnostic.
Apportez-le à votre médecin pour discuter avec lui des causes et des conséquences de ce handicap dans votre vie.

Contactez-nous pour savoir la démarche à suivre