Enfants insomniaques: Un site Web délibérément endormant

///Enfants insomniaques: Un site Web délibérément endormant
  • 2. Filtre catégorie (choix multiples)

  • 3. Filtre spécifique (choix multiples)

  •  

    X
  •  

Enfants insomniaques: Un site Web délibérément endormant

Un site Web délibérément endormant

Quand le marchand de sable cesse ses livraisons auprès d’un enfant, les contrecoups sur sa santé et l’équilibre familial peuvent vite devenir envahissants.
Pourtant, par méconnaissance de l’aide disponible ou faute de ressources à proximité, à peine 1% des jeunes insomniaques sont traités. une solution accessible partout au Canada sera toutefois bientôt proposée : un programme d’accompagnement parental sur le Web. C’est au Laboratoire du sommeil de l’Hôpital Rivière-des-Prairies que le volet francophone du vaste projet pancanadien sera développé. Est-ce la solution rêvée aux premiers écarts de Morphée?


C’est précisément à cette question que tentera de répondre l’ambitieuse recherche clinique qui se mettra en branle à compter de janvier 2011. Au départ, il s’agit de créer de toutes pièces un site Internet thérapeutique. Un concept inédit élaboré à la manière d’un guide interactif pour les parents d’enfants de un à dix ans, le site
proposera six modules traitant chacun d’un aspect particulier de l’insomnie juvénile. Au menu : l’hygiène du sommeil, la routine du coucher et les horaires, la résistance au coucher et les délais d’endormissement, les réveils nocturnes, les réveils matinaux hâtifs et les siestes, et finalement un module d’aide spécialement conçu pour améliorer le sommeil…des parents! De quoi assister cliniquement toute la petite famille dans sa quête du juste repos.

Un phénomène d’une ampleur insoupçonnée
On considère qu’entre 10 et 25% des enfants éprouvent un trouble d’insomnie comportementale, c’est-à-dire d’importantes difficultés de sommeil qui ne sont pas associées à un problème de santé mentale ou physique. Une cohorte énorme qui entraîne son lot de conséquences sur le fonctionnement diurne, le rendement
scolaire, la vie familiale, la condition de santé, l’humeur. Pourtant, quand il s’agit de soulager cette clientèle, bon nombre de solutions existent. En modifiant l’environnement, en réorganisant la routine et en travaillant étroitement les comportements avec un bon soutien thérapeutique, on s’attaque à un problème souvent en voie de devenir chronique. Encore faut-il bien analyser la situation et connaître les méthodes à adopter. C’est ce qu’entend offrir le site, explique le Dr Roger Godbout, responsable du Laboratoire du sommeil de l’HRDP. « Nous voulons donner aux parents un accès direct à une méthode de soins supervisée. Cela va être présenté sous la forme de rubriques du style « Tout ce qu’il vous faut savoir et faire pour améliorer le sommeil de votre enfant », avec des questions sur les habitudes de vie et des réponses associées. La température est-elle appropriée? Y a-t-il trop de bruit? Est-ce que l’enfant dort avec un animal de compagnie? Est-ce qu’il mange juste avant de se coucher? Y a-t-il un ordinateur dans sa chambre? Est-ce qu’il joue ou fait-il les devoirs qu’il déteste peu de temps avant d’aller au lit? A partir des réponses aux questionnaires en ligne, nous enseignerons aux parents ce qu’il faut faire pour améliorer la situation. Ça n’élimine pas pour autant l’intervention face à face, mais ça ajoute un outil particulièrement utile pour les gens qui habitent en région éloignée. » En parallèle, une ligne sans frais sera mise en place afin de guider les participants dans l’utilisation des modules du site. Il est également prévu de doter certains patients d’un actigraphe, sorte de bracelet mesurant l’agitation nocturne, pour évaluer les progrès réalisés. un dispositif pouvant être branché sur l’ordinateur achemine ensuite les données enregistrées aux chercheurs.

 

Un site Web délibérément endormant (PDF)

2017-04-03T13:47:45+00:00 14 février 2014 |Catégories : Insomnie, Troubles du sommeil|