Le syndrome des jambes sans repos : les traitements

/Le syndrome des jambes sans repos : les traitements
Le syndrome des jambes sans repos : les traitements 2016-12-07T14:47:07+00:00

Le syndrome des jambes sans repos :
les traitements

 

Le SJSR, définition et ne pas confondre avec… | Page 1
Diagnotic et sévérité du SJSR | Page 2
Les traitements du SJSR | Page 3
Le SJSR chez les enfants | Page 4
Les groupes de soutien pour le syndrome des jambes sans repos

 

Traitements non pharmacologiques

882274_18059215Pour des patients souffrants de symptômes léger de SJSR, il sera préférable de faire appel à une approche non pharmacologique pour éviter les effets secondaires des médicaments, surtout pour les personnes âgées ou les enfants.

– Les personnes doivent commencer à avoir un horaire de sommeil régulier et pratiquer des saines habitudes de sommeil.
– Des activités physiques d’intensité légère à modérée (ex. exercices d’étirement) juste avant l’heure du coucher
– Des massages des jambes
– Des bains chauds ou froids
– Des activités mentales peuvent s’avérer utiles pour décentrer l’attention vers autre chose que les symptômes.

Par ailleurs, les activités sédentaires comme le cinéma ou les longs trajets seront préférables le matin, tandis que les activités comme la marche, les travaux ménagers ou l’activité physique peuvent atténuer les symptômes de SJSR si elles sont effectuées en fin de journée.

Certains médicaments en vente libre ou sans ordonnance peuvent aggraver le syndrome des jambes sans repos. Il peut être bon de les arrêter avec la surveillance du médecin. C’est le cas entre autre de toute substance qui bloque la dopamine : les neuroleptiques, les anti-nauséeux et surtout les antihistaminiques qui rendent somnolant.

Les traitements pharmacologiques

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes médicaments qui seront prescrits pour une personne soufrant de syndrome de jambes sans repos vont uniquement venir soulager les symptômes sensimoteurs du SJSR et les troubles du sommeil. Ils ne servent pas à guérir le SJSR.

Cependant, si le syndrome des jambes sans repos est déclenché par une maladie, alors des traitements seront utilisé pour soigner ou soulager la maladie en question, comme c’est le cas pour l’insuffisance rénale ou la carence en fer.

Le traitement pharmacologique du SJRS peut se faire avec les molécules suivantes :
– Supplémentation en fer, en magnésium et en vitamine C, parfois en intraveineuse.
– Les agents dopaminergiques (précurseurs de la dopamine, ou agonistes de récepteurs de la dopamine)
– Les opiacés
– Les anticonvulsivants
– Les sédatifs hypnotiques non barbituriques

*Les agonistes de la dopamine sont des médicaments qui vont agir directement sur les récepteurs de la dopamine. En imitant l’action de la cette dernière, ces médicaments font en quelque sorte « croire » aux cellules cérébrales qu’elles sont en présence d’une plus grande quantité de dopamine. généralement, ce médicament est utilisé pour traiter les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Le SJSR, définition et ne pas confondre avec… | Page 1
Diagnotic et sévérité du SJSR | Page 2
Les traitements du SJSR | Page 3
Le SJSR chez les enfants | Page 4
Les groupes de soutien pour le syndrome des jambes sans repos

check_book_dons

Contactez-nous pour obtenir la brochure

La Fondation Sommeil a en sa possession une brochure médicale très complète sur le syndrome des jambes sans repos, produit par RLS Foundation (brochure en français). Si vous voulez recevoir une copie de cette brochure téléphonez-nous ou remplissez ce formulaire.

Bouton accueil - groupes de soutien

Fondation Sommeil offre des groupes de soutien pour les personnes souffrant du syndrome des jambes sans repos. Allez voir le calendrier pour connaître les prochaines dates.

Bouton accueil - obtenir du soutien Fondation Sommeil est là pour vous soutenir, vous informer et vous référer vers les ressources de soins adéquat. N’hésitez pas à nous joindre : 514 522-3901
Bouton accueil - accedez aux soins Vous voulez savoir comment obtenir des soins et par quelle étape commencer. Allez à Accéder aux soins